• Speed Drawing d'une scène

    Hey ! Ce dessin pourrait paraître dans l'article "Redessiner les scènes d'une oeuvre" mais j'ai complètement zappé de le mettre.

    De plus que c'est un vieux dessin,

    et il possédait également une vidéo speed drawing que je viens de mettre en ligne (en mode non répertorié) sur ma chaine youtube.

    C'est comme une vidéo secrète que seul ceux qui me suivent assidûment peuvent voir,

    car je ne préviendrais pas sa sortie sur les réseaux sociaux ;)

    Alors soyez reconnaissants !!! èAé *en mode tsundere*

    Je rigole, pas de quoi en faire un plat...

    /!\WARNING : Cette vidéo est du pur délire/!\


    votre commentaire
  • Un jeu : une inspiration

    Ceci est un vieux dessin que j'ai fais au lycée (pas si vieux que ça en fait x''D)

    Je me rends compte que depuis je me suis déjà bien améliorée mais en plus, j'ai parcouru du chemin.

    J'en ai traversé des choses, et il me suffirait de voir ce dessin pour me dire que ma vie actuelle n'est pas plus mal. 

    De même que je pourrais me dire que mes dessins actuels ne sont pas "moches" comme je l'imagine en voyant celui-ci.

    Pas que mon vieux dessin soit moche, non, non ! Nos vieux dessins ne sont jamais moches, dites vous bien ça !

    Pensez que vous manquiez juste d'expérience, et regardez vos vieux dessins avec bienveillance ;)

    Je vous assure que ça vous fera du bien de regarder vos dessins comme ça uvu... 

    Pour ce dessin, j'avais été fortement inspirée par Fantasy Life.

    Inspirée par le fait que Yuélia et Aélia, peuvent se transformer en papillon.

     

    Un jeu : une inspirationYuélia=>Un jeu : une inspiration<=Aélia     Un jeu : une inspiration

    Comme ce sont toutes deux des déesses comme leurs parents sont les dieux de Reveria, je les ai toujours considérées comme des princesses, même si elles sont encore plus importantes que ça. uvu

    J'ai donc imaginé un personnage mi-princesse mi-papillon ^^ 

    C'est une idée assez simple comme ça, et basiquement représentée mais c'est pour exposer à quel point Fantasy Life m'inspire.

    J'avais même fait un dessin pour le inktober y a pas longtemps où je les utilisais comme ref ^V^

     ♥

    D'ailleurs leur chara design n'est pas trop beau srx ?

    J'adorerais pouvoir créer des personnages comme ça *^* !

    Enfin bref, tout ça pour dire que tout ce qu'on voit, sans que l'on s'en rende forcément compte, nous inspire dans ce qu'on fait.

    Et ce n'est pas plus mal ! 

    Car avec toutes les inspirations que l'on reçoit, notre créativité se développe ;) !

    Jusqu'à ce que l'on inspire un jour les autres, et ainsi de suite uvu...


    2 commentaires
  • Le fan service dans Fairy Tail

    Le fan service c'est quelque chose qui est présent depuis le début de Fairy Tail.

    Seulement il a commencé à grandir au changement de studio d'animation (donc vers la fin des Grands Jeux Magiques). 

    Non même pas ! 

    Il a commencé à évolué quand Hiro Mashima, l'auteur, l'a décidé !

    (car avant l'anime vient le manga)

    En soit ce n'est pas un mal de vouloir faire plaisir à ses fans, beaucoup de mangas font ça.

    Et en plus, l'auteur a déjà assumé aimer les formes féminines.

    Mais, parce qu'il y a un mais, le problème réside autre part.

    Il réside dans le fait que ce fan service est peu à peu devenu omniprésent, jusqu'à écrabouiller le scénario voir pire !!

    Le scénario est devenu dépendant de lui !

    Je pourrais citer bien des exemples comme, par exemple (POTENTIEL SPOIL) :

     

    Quand une méchante vient s'incruster dans le bain de la protagoniste, et qui l'invite à la rejoindre, sans aucune raison.

    Le fan service dans Fairy Tail

     

    Des scènes de tortures à la limite du hentai que je ne vais pas montrer, pour votre propre bien.

    (En résumé le personnage, Erza, se faisait torturer, tout en étant nue)

    Cette scène apparaissait tellement choquante dans le manga qu'elle a valu une censure dans l'anime :

    Le fan service dans Fairy Tail

    En effet, dans celui-ci elle est habillée.

     

    Je pourrais en citer bien d'autres mais je vais éviter cela.

     

    (Alerte SPOIL)

     

    Tiens d'ailleurs, il y a dans le manga, une scène où le héros, se mourant, la protagoniste, Lucy est forcée par le docteur de se déshabiller, pour réchauffer la température corporelle de celui-ci...

    Donc évidemment on a une scène bien gênante avec une meuf à poil sur un mec en boxer.

    Comme je suis l'animé, je sais que cette scène va bientôt être adaptée.

    Je me demande comment ils vont gérer ça tvt...

     

    Enfin bref, le fan service a envahi le manga.

    Le premier artbook Fantasia en contenait mais le deuxieme (Harvest) est encore pire. 

    Je pense que ces deux artbook montrent bien l'évolution du fan service dans le manga.

    Et c'est dommage car je trouve que le potentiel du manga s'en est retrouvé gâché.

    Et je ne peux pas vous décrire à quel point je suis triste, car c'était, et ça restera malgré tout un de mes mangas préférés...

     

    Un conseil si vous voulez devenir auteur, surtout, ne laissez pas le fan service s'emparer de vous !


    votre commentaire
  •  

    ~

    Dans le chapitre précédent :

    Nino fait ce qui n'est pas dans ses habitudes : Faire connaissance. Et ce, sans l'aide de Mimi, durant tout le chemin, de l'entrée jusqu'aux classes.

    Et sans s'en rendre compte, elle se met à sourire comme jamais auparavant.

    Et une certaine personne qui passait par là le remarqua bien, et l'observa dans l'ombre, non sans rougir, sans qu'elle s'en aperçoive.

    ~

     

    Le groupe de quatre filles se sépara donc en deux. Les deux bavardes devant aller en cours, leur prof étant déjà arrivé.

    -Faut toujours qu'il arrive un quart d'heure avant la sonnerie cui'là ! ronchonna Seira.

    -Tu devrais être habituée à force, non ?

    -On peut pas s'habituer à ça... Surtout quand on est une retardataire de nature. Tu devrais comprendre ça, n'est-ce-pas Misaki ?

    -Oui, c'est vrai (uvu)'. On a eu de la chance d'arriver tôt cette fois, on a pu faire le chemin ensembles jusqu'aux classes, comme ça !

    -Oui et puis, nous deux, on a enfin eu l'occasion de rencontrer la fameuse Nino, répliqua Kokoa.

    -Ouai, après blindé de temps, précisa Seira.

    Nino a un petit rire nerveux, elle a l'impression qu'on l'accuse. Kokoa rattrape donc les choses.

    -Ah mais c'est notre faute, t'inquiètes pas ! On avait qu'à arriver en avance plus tôt dans l'année pour te rencontrer !

    Nino sourit à Kokoa en voyant qu'elle essaie de la remettre à l'aise puis écarquille les yeux en apercevant le prof, fumant derrière elles.

    -Et merde, cracha Seira dans sa barbe, une fraction de seconde avant que le prof ne les engueule. 

    -Si vous êtes arrivées en avance, ce qui arrive seulement une fois par an, vous pourriez peut-être songer à venir directement en classe plutôt que de faire ami-ami ?! 

    -Oui, oui, on arrive... dit Seira, blasée. Celle ci n'arrangea en rien son humeur, vous pouvez vous en douter...

    -C'est quoi ce ton ?!

    Kokoa, souhaitant calmer le jeu, ET VITE, s'excusa pour son "idiote" d'amie, comme elle le dit si bien. Elle lui administra également un coup de coude en suivant le prof dans leur salle de classe, ce qui fit se plaindre Seira encore plus. 

    Nino a été choquée par l'insolence de celle-ci (par le comportement de Kokoa aussi), étant une élève sérieuse, mais en même temps cela la fit rigoler.

    Mimi, après avoir dit au revoir de la main aux deux, dans leur dos, dit (comme si elle avait deviné les pensées de Nino) : 

    -Elles sont comme chien et chat, n'est-ce-pas ?

    -Oui, répondit Nino, en rigolant encore.

    C'est vraiment rare qu'elle soit dans un tel état d'euphorie, elle n'a jamais autant rigolé que ce matin. Enfin, c'est ce qu'elle croit, mais en réalité, elle a déjà autant rigolé quand elle était petite. D'ailleurs, en pensant "qu'elle a beaucoup rigolé aujourd'hui", une bribe de souvenir lui revint en mémoire :

    Elle faisait du toboggan sur les genoux de son père. Elle rigolait, il rigolait. 

    Surprise par ce heureux souvenir lui revenant soudain, Nino cessa de rire. Et elle allait rire encore moins car Mimi lui dit, d'un coup :

    -Bien, maintenant, passons aux choses sérieuses.

    Ceci étant dit, elle prit le poignet de Nino et la tira, presque de force, dans un coin isolé. Nino qui venait de sortir de ses pensées, ne comprit rien à ce qu'il se passait. 

    -Quoi ?? Mimi ??

    La Mimi en question, se retourna, sans lâcher le poignet de Nino. D'ailleurs, elle prit également son poignet droit et regarda Nino avec détermination.

    -Il faut à tout prix que tu me dises quelque chose.

    Nino détourna la tête, supportant mal le toucher, la proximité et le contact des yeux (même si elle devrait avoir l'habitude, avec Mimi). Nino, la tête tournée sur le côté, demanda donc avec appréhension, tout en dévisageant Mimi :

    -Quoi donc ?

    -Est-ce que tu es amoureuse de Jinpei ?

    Aussitôt la réponse de Nino donnée, le renvoi avait été si rapide que Nino en fut secouée, comme s'il y'avait eu une rafale de vent. De plus, non seulement la rapidité était étonnante mais le contenu aussi !

    Nino, complètement déstabilisée, a buggé.

    Mimi n'ayant absolument aucune patience, et la pause de Nino étant trop longue, elle testa une technique.

    -Tu aimes le vert ?

    -Oui...

    -Tu aimes les études ?

    -Oui...

    -Tu aimes les écharpes ?

    -Oui...

    Nino ne faisait que répondre "Oui" machinalement aux questions. Et Mimi allait en profiter.

    Ce n'est pas le genre de personne à aimer que les choses prennent leur temps. Elle n'est pas nerveuse, mais en matière d'amour, elle le serait presque !

    Seulement, en tant que faiseuse de couples, elle a un principe : Celui de toujours demander l'accord de la personne.

    Surtout quand il s'agit d'une personne sensible comme Nino.

    Elle a conscience qu'elle la brusque mais elle n'a pas le choix si elle veut l'aider. Il lui faut une réponse, c'est tout. Et elle utiliserait tout les moyens si il le faut. Même la force.

    En effet, elle s'était mise à secouer Nino comme un sac à chaque question, comme pour la réveiller.

    -Tu m'aimes ?

    -Oui...

    -Tu aimes ta mère ?

    -Oui...

    -Tu aimes Jinpei ?

    -Oui...

    Et bim ! Mais pour en être sûre, car Mimi est une professionnelle, elle redemanda :

    -Tu aimes qui ?

    -J'aime Jinpei...

    C'est comme si elle avait vendu son âme au diable.

     

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    À Suivre

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

     


    5 commentaires
  • Ninanymo Chapitre 10

     

    ~

    Dans le chapitre précédent :

    Après avoir ressassé le souvenir de 1ère année, Nino remarqua Mimi et alla donc la rejoindre.

    Mais quel ne fut pas son embarras quand elle découvrit Seira et Kokoa...  Elle voulait passer inaperçu mais c'était trop tard...

    Elle leur fournit un sourire crispé en évitant leurs regards le plus possible.

    Puis elle appris avec surprise que celles-ci espéraient faire sa connaissance depuis un moment.

    Seira lanca une pique à Kokoa dans le cours de leur conversation et elles repartirent dans leur battle de "qui aura raison".

     Ce qui fit rire Nino, et la soulagea en même temps. 

    ~

     

    -Euh... Vous n'avez pas froid ?

    Demanda Nino car Seira est la seule en uniforme avec rien dessus en plein mois de Janvier. Et Kokoa vient de mettre une chemise à carreaux turquoise qui sied, certes, très bien à son teint, mais pas sûr que ça lui tienne bien chaud...

    Kokoa secoua vivement la tête et ajouta la parole au mouvement -Non, non, t'inquiètes pas !

    Seira voyant que Nino la regarde, attendant sa réponse à elle aussi, répondu simplement :

    -J'ai une température de corps élevée comme je viens des îles.

    Nino répondit sur la surprise, oubliant sa timidité :

    -Ah, je vois ! Vous êtes chanceuse de ne pas être frileuse comme moi...

    -Tu peux me tutoyer, tu sais ?

    -D'a-d'accord, Seira-san...

    Nino fait ce qui n'est pas dans ses habitudes : Faire connaissance. Alors forcément c'est difficile... Mimi le sait, c'est pourquoi elle fait de son mieux pour ne pas intervenir. Pour que Nino surmonte cette difficulté toute seule. Elle apprend donc à connaître les deux sans aide alors que toutes marchent dans la longue allée admnistrative du collège, en direction de leurs classes.

    -Et moi ! Vas-y dis mon nom !

    S'égosilla Kokoa.

    - Euh... Kokoa-san ?...

    - Ouaiii !!!

    cria t-elle de joie. Nino pouffa. Seira, dit, toujours aussi blasée (c'est dingue !) :

    -C'est pas une compétition...

    Néanmoins, elle comme Kokoa sont contentes de la voir rigoler. Donc elles vont tout faire pour la faire rigoler encore ! C'est ce qu'elles ont conclus en un regard (le pouvoir de l'amitié !!).

    Mimi les regarde faire connaissance comme une mère oiseau regarderait ses oeufs.

    Ninanymo Chapitre 10

    L'amitié est de toute évidence la chose la plus importante jamais créée, pour elle. C'est pourquoi elle regarde le spectacle, touchée, et les laisse, gallament, papoter comme pour ne pas les déranger...

    Les trois discutent donc tout du long comme ça. Enfin c'est surtout Seira et Kokoa qui s'adressent à Nino, mais ça ne les dérange pas car ainsi elles peuvent poser des questions. Elles veulent en savoir plus sur elle. Et une fois lancées, on ne les arrête plus ! Mais ça ne dérange pas Nino, au contraire ! 

    Une douce chaleur a élu domicile dans son ventre, comme si elle se sentait moins vide qu'avant. Et sans s'en rendre compte, elle se met à sourire comme jamais auparavant. Et ça, ça rend autant Nino que Mimi heureuse.

    Enfin, pour rectifier... Cela suffit à rendre Nino heureuse mais cela ne suffit pas à Mimi !

    Il faut qu'elle mette Jinpei et Nino ensemble, pour que son bohneur soit à son apogée. Une lueur de détermination se mit à briller dans ses yeux et Nino frissonna, ayant un mauvais pressentiment à ce propos.

    Le groupe de filles arriva enfin devant leurs classes. Seira et Kokoa en savent maintenant tellement sur Nino qu'elles pourraient écrire une biographie sur elle à elles seules si l'envie leur en prenait. 

    Elles savent même des choses futiles comme sa couleur de brosse à dents, ses goûts vestimentaires et culinaires... Elles ont beau être futiles, Kokoa et Seira ne les prennent pas à la légère ! Elles pourraient débattre pendant des heures sur ce qui est le mieux dans chaque catégorie (oui, oui même pour la brosse à dents) ! Et en plus ces informations pouraient fortement les aider dans leurs recherches de cadeaux pour Nino pour les occasions spéciales. Ces filles pourraient carrément fonder un club de journalisme... 

    Parcontre, pauvre Nino qui voulait les connaître... Elle n'a au final parlé que d'elle et ne sait donc quasi rien sur elles... Mais bon, elle se réconforta en se disant qu'elle aurait bien d'autres occasions si elles continuaient à devenir de plus en plus proches.

    Nino ne put donc s'empêcher, depuis ce matin, de sourire. Et une certaine personne qui passait par là le remarqua bien, et l'observa dans l'ombre, non sans rougir, sans qu'elle s'en aperçoive.

     

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    À Suivre

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


    3 commentaires