• Ninanymo Chapitre 4

     

    ~

    Dans le chapitre précédent :

    Nino fit pour la première fois, ce qu'on appelle une "nuit blanche".

    Sa maman a peur que ce soit à cause de ce qu'elle lui a dit mais Nino la rassure directement et retourne se coucher. Sa mère appelle l'école.

    Le père n'est pas content sous pretexte qu'il ne faut pas "lui accéder à tout".

    Il lui fait la morale tout en regardant la télé, il n'y a plus aucun contact entre eux, à la grande déception de la mère.

    ~

     

    Misaki Hirari, comme chaque matin, se lève en pleine forme. Et ceci étant parce qu'elle se lève toujours un peu plus tard que Nino (Nino : 5h50 ; Mimi : 6h25). Elle fait tout pour dormir ne serait-ce qu'un peu plus longtemps, mais malgré tout, elle aime aller à l'école.

    Pas pour les mêmes raisons que Nino, non non ! C'est parce qu'elle adore voir ses amis !

    Bien qu'elle soit en huitième année, elle a déjà un paquet d'amis ! Cela s'explique par le fait qu'elle est très sociable, souriante, rigolote et aussi très mignonne avec ses cheveux blond cendrés, ses yeux noisettes et ses jolies joues naturellement rouges et joufflues.

    Elle est un peu rondelette mais c'est ce qui fait son charme. Elle attire toujours la sympathie, comme un pot de miel.

    Cependant, elle ne reste pas la plupart du temps avec ses amis, mais avec Nino, sa meilleure amie depuis la première année.

    D'ailleurs beaucoup de gens se demandent pourquoi car elles sont l'exacte opposée l'une de l'autre. Et pourtant, elles s'entendent vraiment bien et ne se quitteraient pour rien au monde. 

    Sûrement parce que les contraires s'attirent, comme dirait l'expression...

    Aujourd'hui, Mimi a particulièrement hâte de voir Nino, bien que celle-ci l'aie lâchée et lui ai raccrochée au nez hier. Mais ça elle s'en fiche, la Mimi, car elle a l'habitude que Nino soit susceptible.

    Elle veut juste tenter de parler avec elle de son coup de foudre avec Jinpei... Elle sait qu'elle y arrivera car, après tout, c'est sa meilleure amie, elle finira bien par lui faire cracher le morceau. Puis, cette tache difficile de faite, elle pourra arranger des coups entre Nino et Jinpei. Faire toutes sortes de manigances pour qu'ils se mettent en couple et ça, elle en a vraiment envie !

    Elle est déjà surnommée au collège "Mimi la faiseuse de couples" ou "Le cupidon des 8ème" car son efficacité a déjà été prouvée mais cette fois, plus que les autres, elle est vraiment impatiente de mettre ses talents à exécution.

    C'est de sa meilleure amie qu'il s'agit ! De cette Nino Shinohara qui n'y connait rien à l'amour ! Qui est toujours de glace ! Et avec Jinpei en plus !

    Un garçon dont Mimi a fait la connaissance en début de 8ème, très sportif, participant d'ailleurs activement aux activités du club de basket.

    Un beau gosse, sociable et au sourire qui en a fait craquer plus d'une... Il a déjà tenté de sortir avec des filles qui lui avait demandé mais, ça n'a jamais duré longtemps car il n'arrivait pas à tomber amoureux d'elles. Malgré tout, elles le remerciait toujours pour ces moments de "bohneur" et s'estimaient chanceuses d'avoir été choisies pendant que les autres les jalousaient.

    Assurément, Nino et Jinpei ont deux profils totalement différents mais Mimi a été agréablement surprise en voyant qu'ils ont flashés l'un pour l'autre. Après tout, l'amour ne s'explique pas ! En plus, pour Mimi, ça rend les choses encore plus excitantes, car le défi est d'autant plus gros ! 

     

    C'est sur ces pensées qu'elle s'était endormie hier soir, après un gros laps de temps vu son excitation.

    Elle prévoyait de commencer le boulot dès aujourd'hui , mais le courrier électronique de Nino a brisé son engouement.

     

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    À Suivre

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


    4 commentaires
  • Ninanymo Chapitre 3

     

    ~

    Dans le chapitre précédent  :

    Nino lance une habituelle "séance de psychologie féminine" avec sa mère, au dîner.

    Quelque part, elle sait pourquoi elle l'a fait mais elle ne veut pas se l'avouer. 

    Elle trouve la question la moins explicite possible mais malheureusement sa mère a vu clair dans son jeu. Elle cherche donc à fuir une nouvelle fois, mais avant sa mère veut lui poser sa question "Es tu amoureuse ?"

    Bien sûr elle ne répond pas et part se cacher dans sa chambre.

    Elle est fachée contre Mimi et sa mère pour la taquiner comme ça. 

    Mais c'est vrai qu'elle n'arrête pas de penser à Jinpei, et ses yeux verts qui la regardait. Tellement qu'elle n'en dort pas de la nuit.

    ~

     
    Mardi 7 Janvier 2014, 5:50

    Nino fit pour la première fois, ce qu'on appelle une "nuit blanche". Elle pensait que ça ne lui arriverait jamais. Il faut dire que cette rencontre l'a vraiment marquée au plus haut point et sans même qu'elle puisse savoir pourquoi (bien qu'elle a des idées avec ce qu'a dit Mimi et sa mère mais elle refuse de l'accepter).

    Elle se leva tout doucement et descendit les escaliers sûrement pas avec la même fougue de quand elle les a montés hier après la fameuse séance de psychologie féminine...

    Dès qu'elle vit sa mère dans la cuisine elle n'y alla pas par quatre chemins.

    -Je peux retourner dans ma chambre ? J'ai pas dormi de la nuit...

    Elle dit ces mots avec le ton le plus amer possible. Etant une fille particulièrement sérieuse par rapport aux études, elle tient à ne pas rater un seul des cours. Sa mère, le sachant très bien, est très clémente quand sa fille daigne lui demander ce genre de choses.

    Cette fois ci, elle est même plutôt inquiète car elle craint que ça ne soit de sa faute. Pour vérifier, elle s'empressa de lui demander :

    -Ne me dis pas que c'est à cause de ce que je t'ai dis hier ?

    Nino la rassura immédiatement :

    -Non, ne t'inquiètes pas, ce n'est pas de ta faute. Bon je peux aller me rendormir ?

    -Ah, oui, vas-y ! Je vais appeler l'école...

    La mère soupira de soulagement tandis que Nino remonte les escaliers à la même lenteur que tout à l'heure.

    La maman de Nino s'en alla dans le salon, c'est là où se trouve le téléphone et par la même occasion le père qui est devant la télévision. Il a entendu toute la conversation, mais n'est pas intervenu. Alors quand sa femme est arrivée dans le salon, il n'a pas tardé à en placer une : 

    -Il faut toujours que tu lui accèdes à tout !

    Légèrement agacée, la mère répondit :

    -Elle ne va tout de même pas aller à l'école sans avoir dormi !

    -Il y a toujours des moyens de réveiller quelqu'un ! Du café par exemple ! Et puis il me semble que les heures au collège sont minimes par rapport aux miennes.

    Sorta le père, qui va même jusqu'à comparer et qui a visiblement réponse à tout. 

    C'est pourquoi la mère ne répondit rien, exaspérée et consciente que quoi qu'elle dise, cela ne servirait à rien, têtu comme il est.

    Alors voyant qu'elle ne répond plus de rien, il continua et ce pour lui faire la morale.

    -Ce n'est pas en disant "oui" à tout que tu vas l'éduquer. Elle va finir par te marcher dessus, la petite. Il faut être plus dure avec elle, pour lui montrer c'est qui le patron ! La prochaine fois, c'est moi qui m'en occupes. Tu pourras apprendre comme ça.

    La conversation se clôt comme ça, sans réponse de la mère. Elle s'était passée sans un échange de regards entre les deux. Le père avait les yeux rivés sur la télé tout en parlant, tandis que la mère avait pourtant essayé de chercher le contact, en vain...

    Frustrée, une boule dans la gorge, elle tapa le numéro du collège sur le téléphone.

     


      

    Avant d'aller se coucher, Nino écrivit un e-mail à Mimi pour l'avertir qu'elle ne viendra pas aujourd'hui. 

    Elle n'a pas le droit à aucun des réseaux sociaux avec son père et n'a pas encore de portable alors c'est son seul moyen de communiquer avec sa meilleure amie en dehors des cours. Elle doit donc faire avec.

    Son message envoyé, elle éteint l'ordinateur fixe du bureau, alla dans sa chambre, et tomba de sommeil dès lors qu'elle s'allongea.

     

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    À Suivre

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


    4 commentaires
  • Recroire à la magie des contes

     Dessin fait au dos d'une page de cours au lycée, fait à la va-vite xD

    Fairy Tail est vite devenu une référence pour moi.*

    Et plus que ça, comme Fantasy Lifeil m'a refait croire à la magie des contes que j'avais oubliée en grandissant.

    J'ai compris que les contes, comme les légendes/mythes paraissant simplets, étaient en fait de vraies morales.

     


     Ils peuvent même constituer une vraie force car dans Fairy Tail, la quête de savoir si les fées existent et en plus si elles possèdent une queue ou pas, pousse les mages de la guilde à partir à l'aventure pour trouver une réponse. Et même si ils ne trouvent pas de réponses, ce n'est pas grave, car c'est justement ce mystère qui les pousse à vivre cette aventure éternelle.


      

    Les contes sont en fait d'une véritable importance, et on peut encore voir leur importance maintenant, car après des années ces histoires sont toujours reprises, réinterprétées...

    Il y en a surement de très anciennes qui ont été oubliées, mais cela m’intéresse tellement que je voudrais les retrouver.

    Vous aussi, n'hésitez pas à chercher des contes et à les réinterpréter ;) ! 

     

    *Justement, connaissez-vous toutes les références sur ce dessin ? Il y en a 5. Je vous laisse le temps de chercher, je compte.

    1...

    2...

    3...

    4...

    5...

    C'est bon ? Alors voici les réponses... (et oui je suis pressée de les donner xD)

    1. La fée qui donne un coup de baguette magique, en haut à droite, ce n'est autre que la marraine la bonne fée dans Cendrillon !

    Le monde des contes de fées

    Vous ne le regretterez pas en cliquant ici x')

    2. Les Dragons (Twins) sont directement inspirés de Fairy Tail bien sûr, et le Dragon qui fait fondre l'épée est directement inspiré de cette scène de l'épisode 2 

    Le monde des contes de fées

    3. La sorcière en bas à gauche est inspirée de Maya dans la série animée de Ultra Maniac, sauf que dedans elle a pas du tout cette tenue XD

    Le monde des contes de fées

    4. La princesse géante est une référence à Nanatsu no Taizai, que je n'ai toujours pas vu *lol* mais j'ai vu des extraits et il a l'air très fantasy !

    Le monde des contes de fées

    La fille sur mon dessin ne lui ressemble pas du tout hein, mais je voulais juste faire une princesse géante comme Diane l'est xD !

    5. Le papillon qui passe devant les deux princesses n'est autre qu'une référence à Flotillon de Fantasy Life ;) ! C'est une personne transformée en papillon tvt

    Le monde des contes de fées

     

    Voilà voilà, j'espère que cet article avec ce petit jeu vous a plu, à la prochaine ! ;D


    2 commentaires
  •  

    Ninanymo Chapitre 2

     

    ~

    Dans le chapitre précédent  :

    Jinpei a un coup de foudre avec Nino, mais celle-ci est tellement embarrassée par la situation qu'elle rougit fortement, ce qui inquiète Mimi. Puis elle finit par fuir.

    Mimi s'est rendue compte que ce coup de foudre était réciproque, alors elle appelle Nino pour essayer de lui faire cracher le morceau sur ses sentiments, mais cela n'a pas marché.

    Nino lance une habituelle "séance de psychologie féminine" avec sa mère, au dîner.

    ~

     

     *les paroles en italique et entourées de guillemets représentent les pensées des personnages, ce qui veut dire que les autres ne peuvent pas les entendre.*

    -Je t'écoute.

    Tout de suite un calcul mental se lança dans la tête de Nino :

    "Pourquoi ai-je lancé la séance de psychologie féminine ?... Ai-je besoin d'aide à propos de quelque chose ?...

    Ai-je besoin d'avoir des réponses à mes questions ? Mais à propos de qui ou de quoi ?"

    La réponse à toutes ses questions, elle la connaissait déjà mais ne voulait pas se l'avouer. Une autre question s'ajouta donc à son esprit :

    "Qu'est ce qu'être amoureuse ?"

    D'un coup elle us envie de la poser à sa mère, par curiosité. Mais elle se ravisa vite, trouvant la question trop explicite. Elle décida donc de la tourner autrement, afin de s'épargner une situation gênante.

    -T'es t'il déjà arrivé de rougir sans t'en rendre compte ? demanda Nino d'un air timide.

    Sa mère avait remarqué cette longue pause avant qu'elle pose sa question et se mit à sourire.

    -Oui, je crois, en rencontrant ton père.

    Elle fit une légère pause et se remit à parler, d'un air inquisiteur cette fois.

    -Tu sais quand on est obnubilé par quelqu'un ou quelque chose, on ne pense pas trop à regarder notre tête dans un miroir.

    Nino comprit le sens caché de cette phrase un peu tordue et rougit subitement. Sa mère a vu clair dans son jeu, malgré sa question vague. Elle paniqua :

    "Vite, il faut que je parte avant qu'elle ne veuille en savoir plus !"

    -Bon, j'ai des devoirs à faire, dit-elle donc d'un air précipité, en commençant déjà à partir.

    -Hep hep hep ! Laisse moi d'abord poser ma question !, ronchonna la mère.

    Nino se figa, tout en pensant "Les patates sont cuites".

    Elle se retourna, d'un air abattu, et dit 

    -Bon ok. "Toute façon je peux plus rien faire, c'est trop tard."

    Un sourire diabolique se greffa sur le visage de sa mère, Nino senti que la pire des questions n'allait pas tarder à arriver et la viser en plein cœur.

    -Es-tu amoureuse ?

    Et pan.

    Nino déteste les questions dont elle est la cible. Et elle sait très bien que sa mère adore les questions rhétoriques.

    Prise par la gêne, Nino escalada les escaliers telle une alpiniste en furie et laissa sa mère en plan pour s'enfermer à double tour dans sa chambre.

    La mère désormais seule dans la cuisine se mit à rire aux éclats.

    -Ahah ! Quelle fille susceptible j'ai faite !

     

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

     

    "Non mais qu'est ce qui lui prend à Maman ?!"

    Agacée, Nino est enroulée dans sa couverture. Elle avait pris l'habitude de le faire depuis petite quand elle ne se sentait pas très bien.

    "Enfin pas seulement Maman... Mimi aussi ! Elles se sont concertées entre elles ou quoi ?!"

    Qui plus est, la ressemblance dans la personnalité de la Maman de Nino et de Misaki Hirari (alias Mimi) est frappante. Tellement que Nino s'était déjà demandée si il n'y avait pas eu un échange de bébé accidentel à la maternité... 

    Quand on la taquine comme ça, Nino perd tout ses moyens, et peut même se mettre à pleurer de frustration ou de gêne, ou un mélange des deux.

    Mais cette fois là, elle ne pleure pas. Elle a beau avoir été taquinée par ses proches, elle n'a pas la tête à ça.

    Elle est en pleine réflexion sur cette rencontre avec ce garçon. Jinpei, un beau garçon aux yeux verts.

    Et à son grand désarroi, beaucoup d'objets verts se trouvent dans sa chambre. C'est purement dû au fait que c'est sa couleur préférée.

    Mais pourquoi serait-ce à son grand désarroi alors ?

    Parce que à chaque fois que ses yeux tombent sur du vert, elle revoit ses yeux d'un vert profond, semblable à une forêt amazonienne. 

    Ses yeux sont aussi envoûtants que les siens car ils ont une couleur inhabituelle. Mais ce qui est encore plus inhabituel pour elle, c'est que des yeux de garçon la regarde.

    Pendant ce court moment, il n'ont pas arrêtés de la fixer une seconde. Ce qui explique que cet instant fut si intense pour elle.

    Elle se retourna dans son lit pour essayer de chasser ce souvenir. Elle ne réussi pas. Elle n'en dormi pas de la nuit.

     

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    À Suivre

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


    4 commentaires
  • Ninanymo Chapitre 1

     

    ~

    Dans le chapitre précédent  :

    Nino est une jeune fille froide contrairement à sa meilleure amie et amie d'enfance, Mimi. Mimi l'incite à se faire d'autres amis qu'elle mais celle ci refuse. Un garçon du nom de Jinpei appelle Mimi et rencontre Nino. Il a un coup de foudre avec Nino, mais celle-ci est tellement embarrassée par la situation qu'elle rougit fortement, ce qui inquiète Mimi.

    ~

     

    Nino hocha la tête pour leur dire au revoir puis elle partit. Mimi la regarda partir, étonnée de la voir rougir. Puis elle regarda Jinpei. Il a le regard figé sur la Nino qu'on voit de moins en moins.

    Son regard est semblable à un pirate qui a perdu son trésor.

    Mimi se mit à sourire bêtement, comprenant la situation. Elle tapota donc son épaule, avec son sourire niais, en laissant échapper un "Courage !'

    Jinpei sortit de sa bulle, perdu.

    -Hein ?

    Mimi est déjà partie.

     

    Le soir, Nino lit chez elle. Mimi l'appelle sur le fixe, elle décroche.
     

    -Allo ?, répondit Nino d'un ton dérangé comme d'habitude.

    -C'est Mimi ! Je voulais te demander... Pourquoi tu as rougis tout à l'heure ♥ ?

    -Hein ?!, cette question la refit rougir.

    Elle ne s'attendait pas à ça... Elle même n'avait pas réalisé qu'elle a rougit. "La honte !" pensa t-elle. 

    Après une attente, elle répondit.

    -Mimi... Tu sais très bien toi-même que je suis toujours mal à l'aise avec les garçons... Donc le fait qu'il veuille me serrer la main... Même si, pour toi, ce geste est sûrement insignifiant, à moi, ça me fait quelque chose... Mais ce n'est pas spécialement lui qui me fait de l'effet !

    Mimi rigola dans sa barbe et décréta d'une voix sucrée.

    -Ah oui ? Hmmm... Alors comme ça il ne te fait pas d'effet ?, elle pouffa carrément. 

    La bonne blague. Si tu t'étais vue... Tu étais carrément hypnotisée par ses grands yeux verts. Mais lui aussi ! On dirait que tu lui as lancé un sort ! Profites-en, c'est réciproque-

    *Bip, bip, bip* Nino a raccroché. Gênée par ce qu'elle vient d'entendre.

    -Nino !

    Celle-ci reconnut la voix de sa mère et se tapa les joues pour qu'elles arrêtent de rougir.

    -Je peux entrer, ma chérie ?

    -Euh, oui, répondit-elle hésitante.

    Nino est encore perturbée par ce que Mimi a dit, mais elle décida tout de même d'entendre ce que sa mère a à lui dire.

    -Qu'est-ce qu'il y a, maman ?

    -Et bien, tu sais que c'est bientôt ton anniversaire ? lui rappela sa mère.

    -Oui, oui je sais.

    -Alors, je  me disais, comme tu travailles bien, que je pourrais t'acheter un portable. Qu'en penses-tu ?

    -Oh ! Euh, oui, pourquoi pas, répondit Nino, en se rappelant que Mimi voulait qu'elle en aie un.

    -D'accord, ma puce. Sinon, le dîner est prêt !

    -OK.

    Nino descendu les escaliers avec sa mère et se mit à table. Son père étant au travail, elle va en profiter pour faire une "séance de psychologie féminine". Elles font souvent ça, elle et sa mère, quand elles ont des interrogations sur quelqu'un ou quelque chose, ou un quelconque soucis.

    Nino se lanca donc.

    -Maman, tu es d'accord pour faire une séance de psychologie féminine là tout de suite ?

    -Bien sûr, acquiesça t'elle, un sourire bienveillant aux lèvres. Ce sourire suffit à éblouir Nino, et à se propager sur son propre visage. Elle répliqua donc, pour faire preuve de sympathie :

    -Bien, alors c'est moi qui pose la première question, Madame La Psychologue !

     

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    À suivre

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


    4 commentaires